Formation pratique

Les stages

La maquette actuellement en application à Nantes diffère légèrement de la maquette nationale car nos capacités de formation ne permettent pas d’assurer un stage complet de pédiatrie et un stage complet de gynécologie à tous les internes. 

Concrètement, la maquette en application actuellement est celle-ci :

Au cours de votre première année (phase socle ou PS), vous réaliserez un semestre en cabinet de ville (« chez le praticien ») et un semestre aux urgences.

Au cours de la deuxième année (première année de phase d’approfondissement ou PA1), vous ferez un semestre de médecine polyvalente et un de gynécologie ou de pédiatrie.

A noter l’ouverture progressive de stage ambulatoire de santé de la femme et de l’enfant ou SAFE, qui combine des journées chez des médecins généralistes, pédiatres, gynécologues ou sage femmes, qui vont progressivement être tous accessible uniquement en deuxième année (actuellement 6 stages SAFE, 3 en deuxième année et 3 en 3ème année).

Au cours de la troisième année (deuxième année de phase d’approfondissement ou PA2), vous réaliserez un semestre chez le praticien en autonomie (SASPAS, ou Stage Autonome en Soins Primaires Ambulatoires Supervisés) et un semestre libre.

Le stage Libre correspond à une liste de stages très divers : psychiatrie, médecine polyvalente, pédiatrie (si vous avez fait gynéco en PA1), gynécologie (si vous avez fait pédiatrie en PA1), soins palliatifs, addictologie, HAD, CETD.

A terme, le but du DMG est de proposer un stage de pédiatrie à tous les internes en deuxième année et basculer tous les stages de gynécologie en 3ème année.

Le choix des stages s’effectue via la plate-forme OPPI et se déroule en présentiel à Nantes. Les chefs de service sont informés qu’ils doivent laisser les internes aller à leur choix. Des préchoix sont organisés, permettant de faire une liste ordonnée de choix en ligne avant votre heure de passage, comme à l’ECNi.

L’ordre des choix dépend du classement à l’ECNi, sauf exception (« fléchage » accordé par le DMG pour des raisons familiales ou de santé par exemple).

Où se trouvent les terrains de stage ?

Les FST (Formations Spécialisées Transversales)

Un étudiant peut être autorisé à suivre une formation spécialisée transversale.

Les FST (Formations Spécialisées Transversales) ne remplacent pas les D.U (Diplômes d’Université) ni les D.I.U. (Diplôme Inter-Universitaire)

Le but d’une FST est de vous former de manière complémentaire sur un domaine particulier de manière plus intensive que le DU du fait de la réalisation de deux semestres.

A l’issue de la FST vous avez une qualification supplémentaire.

Il n’y a pas beaucoup de place pour les FST. Le ministère fixe chaque année le nombre de poste par ville et par FST (un numerus clausus). Ainsi accéder à une FST nécessite de candidater avec CV/Lettre de Motivation.

Les candidatures se font chaque année jusqu’au 30 juin pour les internes en phase d’approfondissement première année (donc lors du QUATRIEME semestre).

Le dossier est a envoyer au coordinateur de son DES et de la FST demandée.

Une commission se réunie pour classer les dossiers et accepte le nombre autorisé par le ministère.

En cas d’acceptation du dossier soit vous faites vos deux semestres de FST entre votre QUATRIEME et CINQUIEME semestre de DES, soit APRES avoir validé votre DES.

Réaliser un FST en sus de son DES vous fait faire au total 8 semestres. Il n’est pas possible de valider un semestre à la fois comme semestre du DES et de la FST.

En D.E.S. de médecine générale vous pouvez suivre une des 7 FST suivantes :

– addictologie

– douleur

– expertise médicale – préjudices corporels

– médecine du sport

– médecine scolaire

– soins palliatifs

– Médecine polyvalente

Dans tous les cas la chose importante à retenir est que si vous êtes motivés pour une FST, allez en parlez dès votre début d’internat avec le responsable et généralement c’est la motivation qui paie.

Les DU (Diplômes d'Université)

Vous pouvez durant votre internat réaliser un ou plusieurs D.U. pour acquérir certaines compétences complémentaires.

Un DU est un Diplôme d’Université. On parle également de DIU pour Diplôme Inter Universitaire quand ce sont deux ou plusieurs facultés qui l’organisent.

Un DU sert à acquérir une compétence sur un domaine précis sans que cela n’ouvre de droit supplémentaire.

Par exemple le DU Gynécologie ne fait pas de vous un gynécologue mais augmente vos connaissances et vous rend plus à l’aise.

Un DU n’est donc pas « qualifiant » : en gros sur votre future plaque de Médecine vous pouvez rajouter « DU de Gynécologie » mais pas « Médecin Généraliste Gynécologue » (attention, toutes

 

Il est largement possible de réaliser un DU durant son internat. Les journées de DU correspondent à des journées de formations personnelles qui sont un droit à hauteur de une demi journée par semaine en moyenne. La seule contrainte est de s’arranger avec ses co internes pour ne pas pénaliser l’organisation du service lorsque vous avez des co-internes !

Le DU de gynécologie par exemple est très prisé des internes de médecine générale, et facilement accessible et réalisable. 

Le classement ECN n’a AUCUNE influence sur l’acceptation en DU/FST/Option.

 Un DU n’est PAS obligatoire durant son internat. Jamais la faculté ne vous imposera d’en faire un.